Rechercher

Les types et couleurs de la pratique magique


Je crois que vous avez aimé ma dernière vidéo sur les types de sorcières selon le signe astrologique et j’ai eu quelques suggestions pour ma nouvelle vidéo. Je prends note de toutes vos suggestions. Par contre, un sujet revenait plus souvent que les autres : Quels sont les types et couleurs de la magie.


Premièrement, ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’est pas nécessaire de se catégoriser spécifiquement dans une pratique de magie en particulier. On peut toucher à plusieurs types ou couleurs de la magie dans sa pratique. Si vous souhaitez par exemple utiliser des rituels de magie blanche pour faire du tort à quelqu’un, cela devient alors de la magie noire. C’est l’intention que vous avez qui prime. Et, tout comme dans la vie, rien n’est jamais totalement bien ou mal!


Couleurs « côté lumière »



Magie blanche

En magie blanche, on accorde beaucoup d’importance aux correspondances magiques des éléments (phases de la Lune, jours de la semaine, nombres, couleurs, bougies, herbes, pierres, etc.). Ce type de magie s’appuie sur le principe du « vivre et laisser vivre ». La magie blanche consiste à faire le bien, sans tenter d’influencer le destin des autres, et en faisant toujours confiance à l’Univers. Il s’agit à la base d’un travail sur soi.


Par exemple, vous souhaitez à tout prix la guérison de quelqu’un. Vous voulez cela pour son bien et vous faites un rituel pour l’aider à surmonter son problème physique ou psychologique. Cependant, il se pourrait que la personne que vous tentez d’aider ne soit pas prête à cela. Vous serez alors en train d’essayer d’influencer son destin, et ce faisant, vous ferez peut-être en sorte qu’elle passe à côté de quelque chose qu’elle doit comprendre dans sa vie. La nuance est mince, mais importante. C’est pourquoi en magie blanche, on essaie plutôt de travailler sur soi d’abord. Et plutôt que de demander à conquérir une personne en particulier ou à accéder à un emploi précis, il vaut mieux demander à l’Univers ce qui sera le mieux pour nous.




Magie rose

La magie rose, qui est un dérivé de la magie blanche, comporte des rituels en lien avec l’amitié, l’amour et le romantisme, sans jamais influencer le destin des autres. On peut utiliser ce type de magie pour régler des conflits dans un couple ou pour favoriser le romantisme ou une ambiance chaleureuse au sein d’un groupe ou dans une maison. Il s’agit d’une magie liée à la communication et aux sentiments. Il faut idéalement que le rituel soit réalisé avec l’accord des autres, puisqu’il concerne souvent plus d’une personne.



Magie verte

La magie verte est un dérivé de la magie blanche qui se concentre sur des rituels axés sur les éléments de nature, notamment le temps qu’il fait, les pierres, les arbres, la forêt et les herbes. Il peut s’agir de la magie Elfique et de la magie des fées, mais aussi du druidisme et du chamanisme. Ce type de magie peut faire appel aux animaux. On s’en sert également pour permettre aux plantes et aux herbes magiques de mieux pousser.



Couleurs « entre deux »



Magie grise

La magie grise n’est associée ni au bien ni au mal. Elle repose sur une intention louable, mais elle demeure une tentative visant à influencer le destin d’autrui, sans avoir obtenu sa permission, ce qui fait qu’elle ne respecte pas tout à fait les critères de la magie blanche.




Magie rouge

La magie rouge se rapporte à la magie sexuelle, c’est-à-dire qu’elle est liée aux rituels amoureux et sexuels. Il peut s’agir, par exemple, d’utiliser l’énergie générée au moment de l’orgasme pour la diriger vers l’objet de nos désirs. Cette pratique doit être exécutée en accord avec son partenaire.


Cette sorte de magie est plutôt controversée, car certains la considèrent comme étant bien, alors que d’autres sont d’avis contraire. Elle est parfois utilisée pour faire revenir un ancien amoureux, ce qui peut soulever des questionnements quant à la pureté des intentions derrière de tels rituels.



Couleur « côté obscur »



Magie noire

La magie noire est utilisée uniquement pour faire le mal. Les rituels consistent à exercer du pouvoir sur les gens ou à influencer les événements dans le but d’obtenir ce que l’on désire, contre toute volonté. Les rituels visent la satisfaction personnelle. Ce type de magie regroupe tout ce qui concerne la sorcellerie, les ensorcellements et les envoûtements. Elle comporte un risque réel pour la santé mentale. En effet, il n’est pas rare que ceux qui s’adonnent à ce type de magie finissent par perdre le contrôle et à en subir les conséquences.



Types de magie « côté lumière »



Wicca

La Wicca est une pratique de la magie qui a été créée par Gerald Brosseau Gardner, un écrivain ésotérique britannique, décédé en 1964. Il s’agit d’un mouvement religieux fondé sur d’anciennes religions païennes. Les adeptes vont travailler avec des dieux et déesses, notamment avec Hécate, déesse de la Lune dans la mythologie grecque. On retrouvera notamment sur leurs autels la représentation divine de la Grande Déesse-Mère et du Dieu Cornu. La philosophie de la Wicca se résume par le précepte suivant : « Fais ce qu’il te plaît, tant que cela ne nuit à personne ». Elle repose également sur la Loi du triple retour, qui stipule que ce que vous faites vous sera rendu par trois fois, peu importe que cela soit positif ou négatif.



Magie angélique

La magie angélique fait appel aux anges et archanges dans les rituels. Cette magie est dérivée de certaines religions. L’autel est orné de représentations angéliques.






Magie intuitive

Voici ma magie préférée et celle que je pratique quotidiennement. J’en parlerai plus longuement dans un ouvrage à venir, mais aussi lors de prochaines vidéos sur ma chaîne YouTube.


Très peu connue, la magie intuitive nécessite de se connecter à son intuition et son 6e sens. Cette pratique consiste à apprendre à se faire confiance et à savoir reconnaître les signes. Elle ne fait pas appel à des divinités, mais plutôt à l’énergie de l’Univers. La magie intuitive repose sur la croyance selon laquelle nous faisons partie d’un grand tout, d’une énergie universelle, et que tout est interrelié. Les rituels sont réalisés en misant sur le pouvoir de l’intention et en se connectant à la fréquence désirée. Prendre le temps de se concentrer sur un rituel permet d’amplifier l’intention et de lui attribuer beaucoup de vibrations énergétiques. En magie intuitive, tout est créé à partir de l’intuition et du ressenti du moment. C’est une magie plutôt spontanée.


La magie intuitive est celle que je pratique. Ainsi, je vais modifier mon autel, c’est-à-dire mon lieu de ressourcement, au gré de mes humeurs, de mes énergies et des saisons. J’utilise les correspondances magiques pour avoir une ligne directrice, mais j’élabore mes rituels spontanément en fonction de mon ressenti et de mes besoins. Bref, j’invente ma propre formule en me basant sur diverses correspondances, telles que les phases de la Lune, les jours de la semaine, les pierres, les plantes, les encens et les couleurs. Cette pratique est reliée à tout ce qui concerne la divination, la voyance, la clairvoyance et la clairaudience, entre autres.



Types de magie « entre deux »



Magie du chaos

Il existe plusieurs définitions associées à la magie du chaos. À la base, elle s’appuie sur le principe selon lequel « rien n’est vrai, tout est permis », c’est-à-dire que ce sont nos perceptions qui créent notre réalité. C’est en fait un déconditionnement de la pensée où rien n’existe vraiment, sauf à nos propres yeux. Autrement dit, la seule vérité est qu’il n’y a pas de vérité absolue. Cette philosophie est axée sur une très grande ouverture d’esprit. Les adeptes ne font pas nécessairement appel à des divinités en particulier, mais ils n’hésiteront pas à invoquer différents dieux et déesses pour créer une entité plus puissante. Cette magie peut mélanger plusieurs croyances; il n’y a pas de dogme particulier. Au lieu d’utiliser tout ce qui est préconçu et d’adopter des façons de faire très précises, on se réinvente à chaque rituel et de façon instinctive et « chaotique », mais dans le bon sens du terme.


Je vous invite à lire sur ce type de magie qui est fort intéressante, même si ce n’est pas celle que je pratique.



Type de magie « côté obscur »


Je ne vais pas m’attarder longuement sur ces types de magie, puisque je n’adhère pas du tout à ces pratiques et que je les déconseille vivement. Je tiens tout de même à les énumérer pour vous offrir un portrait complet.



Satanisme

Les adeptes du satanisme vénèrent l’ange déchu Satan, aussi appelé Lucifer ou Belzébuth. Ils utilisent la magie noire pour arriver à leurs fins, c’est-à-dire une magie reconnue pour faire le mal et qui peut mener à d’importantes dérives. La soif de pouvoir peut parfois causer des troubles graves de santé mentale.


Goétie (prononcer « go-é-si »)

Les adeptes de la goétie invoquent les démons dans leurs rituels pour obtenir ce qu’ils désirent, toujours en pratiquant la magie noire.


Nécromancie

La nécromancie est une pratique très ancienne qui était utilisée pour faire de la divination. Elle consiste à interroger les morts et à se servir des cadavres pour obtenir de l’information. Plutôt macabre, j’en conviens!


J’espère que ce sujet a suscité votre intérêt et que vous aurez envie d’en savoir davantage sur les particularités des divers types de magie. N’hésitez pas à m’écrire vos suggestions pour d’éventuelles capsules!


D’ici là, soyez magiques!


31 vues0 commentaire